vendredi 5 juin 2015

Le Blé . . . oui . . . mais le quel . . . !

Qu'est-ce que le BLÉ ?



Le terme blé regroupe une dizaine d'espèces différentes. Leur point commun est qu'elles ont un ancêtre commun, appelé l'engrain sauvage.

L'engrain sauvage a été domestiqué par l'homme à l'époque du Néolithique, il y a un peu plus de 10 000 ans.



 Il a ensuite été croisé avec d'autres plantes pour donner l'amidonnier, une sorte de blé préhistorique riche en amidon, comme son nom l'indique.

L'amidonier


Différentes sortes d'amidonnier ont été sélectionnées pour donner le blé dur, avec lequel on fait les pâtes et le couscous.


Le blé dur


 Le kamut est une autre sorte d'amidonnier sélectionné. Quand il est question, dans la Bible, de Pharaon qui faisait remplir ses greniers de blé, ce sont ces blés qui sont concernés.

Le Kamut


L'amidonnier a toutefois été croisé à nouveau avec une autre plante herbacée (c'est-à-dire une plante à la tige tendre, sans bois) pour donner le blé tendre aussi appelé froment, et l'épeautre.

 Le froment ou blé tendre 


Épeautre 

Les gens imaginent souvent que l'épeautre est une variété très ancienne de blé mais ce n'est pas le cas. 

C'est une des plus récentes. 


La confusion vient du fait que l'engrain sauvage, qui est un des ancêtres du blé moderne, est aussi appelé parfois « petit épeautre » (alors que cela n'a rien à voir car le « petit épeautre » est un engrain domestiqué et modifié).


Le petit épeautre

L'épeautre est donc, comme le blé tendre (ou froment), une forme moderne de blé, plusieurs fois hybridée. 

Elle contient en outre beaucoup de gluten. Cela veut dire qu'elle lève bien, mais cela veut aussi dire qu'il ne sert à rien de prendre de l'épeautre si vous cherchez à manger sans gluten… 



Le Triticale est un hybride artificiel (amphiploïde) entre le blé et le seigle dont la culture s'est développée depuis les années 1960. 

 Le Triticale

Il est cultivé surtout comme céréale fourragère mais aussi comme céréale pour l'alimentation humaine (boulgour, farine panifiable,flocons pour petit déjeuner, . . . ) 


Les nouveaux blés

Mais l'histoire du blé ne s'est pas arrêtée là.


Dans les années 50 et 60, de nouvelles variétés de blé à haut rendement ont été développées en laboratoire.

Incroyable mais vrai, les espèces actuelles de blé comportent 42 chromosomes, tandis que le blé ancestral, l'engrain sauvage, n'en avait que 14 !

(Ces blés sont des mutants, avec des conséquences imprévues et inquiétantes, autant sur notre santé que sur l'environnement.)




Le blé moderne torture notre intestin

À force d'hybridation et de modifications génétiques, le blé moderne contient désormais quantité de protéines nouvelles que nous sommes incapables d'assimiler.


Mais le problème ne s'arrête pas là.

Ces protéines, qui ne sont pas transformées par notre digestion, passent telles quelles dans l'intestin, et chez certaines personnes génétiquement prédisposées, cela déclenche des inflammations équivalentes à une véritable torture. On parle alors d'intolérance au gluten (ou « maladie cœliaque »), une maladie qui ne touche « que » 1 % de la population.

En réalité, plusieurs études scientifiques récentes ont démontré que le gluten du blé moderne est nocif pour tous les êtres humains, y compris pour les personnes qui ne sont pas intolérantes !

C'est un travail qui vient d'être publié. Il est le fruit d'une collaboration entre des chercheurs de l'hôpital général du Massachusetts, de l'université John Hopkins et de l'université médicale du Maryland (Etats-Unis).

Les chercheurs ont testé l'effet de la consommation de gluten sur 3 groupes de personnes : un groupe de malades cœliaques, un groupe de malades hypersensibles et un groupe en pleine santé. Résultat : dans tous les cas la consommation de blé augmente fortement la perméabilité intestinale en perturbant une hormone intestinale appelée « zonuline ». Et les conséquences de cette perturbation sont importantes

Parmi ces protéines, les plus connues sont les prolamines et les gluténines. Elles sont devenues célèbres dans le grand public sous le nom de « gluten ».

Le gluten est en effet un mélange de prolamines et de gluténines. Ce n'est pas une matière en soi.

Longtemps minimisés par les autorités sanitaires, les dangers du gluten sont aujourd'hui de plus en plus reconnus.


Car nous sommes beaucoup plus nombreux à souffrir d'une hypersensibilité au gluten, qui se manifeste par des symptômes diffus allant de la diarrhée aux ballonnements, à la dépression et aux douleurs articulaires, jusqu'à toutes les formes de maladies.

D'où les effets étonnants d'un régime sans gluten, qui peut non seulement résoudre les problèmes de digestion, mais aussi donner meilleur moral, plus d'énergie, moins de sensibilité aux infections.


Les autres céréales contenant du gluten 



L'avoine



L'orge




Le seigle




Le triticale (croisement entre blé tendre et seigle )



Pour éviter de faire des erreurs se souvenir de:  "SABOT" =  Seigle, Avoine, Blé, Orge, triticale 


Les céréales ne contenant pas du gluten 



Les riz ( attention aux IG !)



Le Maïs ( IG très élevé !)


pour en savoir plus . . . . c'est ICI !




Commentaires


:) ;) :D :p :)) :X :-* :-o :( :(( :-/ x( =))

15 commentaires:

  1. Article très intéressant Yvonne, ça chamboule les idées reçues sur l'alimentation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui Sam . . . les médias nous font gober n'importe quoi et nous tombons de haut parfois . . . Je suis abonnée à le mews de "santé innovation et aussi à celle du professeur Joyeux . . . J'apprends beaucoup de choses , j'aime vous les faire partager . . . !

      Supprimer
    2. Je lirai l'article quand mes petits seront partis car là une fait la sieste et l'autre attend l'ordi pour regarder une saison au zoo de la flèche. il adore donc je vais lui libérer l'ordi.

      Ca me rappel une anecdote racontée par mon beau père agriculteur.

      Un jour il était en train de faire ses courses dans un supermarché et devant le stock des biscottes des jeunes prenaient des biscottes au froment car ils disaient que le blé ce n'était pas bon. Mon beau père s'est approché d'eux en leur disant que c'était pareil ils n'ont pas voulu le croire.. =))

      Supprimer
    3. Je ne me casse plus la nénette à prêcher quoi que ce soit MC R, on me regarde comme une extra terrestre.

      Supprimer
  2. merci pour cet article interressant ,je viens de lire avec le lien d'en bas sur le sirop d'agave et fructose aussi il y a de quoi se poser des questions !qui croire elle est ou la verite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans "info sucre" il y a plusieurs articles sur le sirop d'agave et le fructose . . . !

      Supprimer
    2. j'ai aussi lu que le sirop d'agave n'est pas si sain que ça, pas au niveau de l'agave même mais du procédé de fabrication qui utilise des produits chimiques.


      C'est comme le déca, la caféine est extraite chimiquement.

      Supprimer
    3. En effet la fabrication du sirop d'agave est très ressente et non traditionnelle. . . l'agave est utilisée pour faire un alcool et les industriels ont voulu valoriser les "déchets "de cette fabrication de l'alcool en chauffant ce qui resté et en ont fait un sirop . . . pas naturel du tout ! ! !

      Supprimer
    4. Et en plus selon le procédé de fabrication l'IG peut être explosif !

      Supprimer
    5. je n'en achète plus, je me cantonne au sucre de coco, miel d'acacia et tagatose les rares fois où je prépare un gâteau.

      je limite de toutes façons les sucres ajoutés, je vais vers leur élimination.

      Supprimer
    6. Bravo Samantha si tu peux t'en passer c'est bien. Moi j'en mange moins mais j'utilise souvent miel acacia (fait par l'oncle de mon mari) et sucre coco ou fructose ne connaissant pas le tagatose (je vais regarder sur Google ce que c'est)

      Tu vas bien ?

      Supprimer
  3. Merci Yvonne pour le partage . . . . encore un article super intéressant

    RépondreSupprimer
  4. Super trouvaille Yvonne, bien illustrées..merci pour le boulot intéressant

    RépondreSupprimer
  5. Merci beaucoup Yvonne pour ce super article.

    RépondreSupprimer
  6. merci Yvonne pour ce super article!!

    RépondreSupprimer